Duke Ellington et les Suites / part 5

Claude Carrière, 11 novembre 2018

Claude Carrière en est à son cinquième épisode de l’exploration d’un domaine particulier et passionnant de l’oeuvre de Duke Ellington : les “Suites”. Sous ce mot, le compositeur et son alter ego Billy Strayhorn rassemblent des oeuvres en plusieurs “mouvements” qui tiennent leur cohérence d’une thématique musicale commune ou d’un prétexte géographique, historique ou littéraire, la communauté noire, Shakespeare, Steinbeck, une ville, un pays, un continent, la reine d’angleterre ou encore les femmes, parfumées ou tatouées… Souvent négligées, sous-estimées ou carrément ignorées par les puristes, ces oeuvres contiennent beaucoup de belle musique et démontrent l’acharnement d’Ellington à faire sortir le Jazz du simple divertissement et des formats des musiques de consommation courante. Au programme aujourd’hui “Idiom’59” et, notamment, la relecture à la fois respectueuse, ironique, savante et swinguante du Casse-Noisette et de Peer Gynt… Tchaikovsky et Grieg au pays des jitterbugs !


Claude Carrière
a été journaliste à Jazz Hot de 1969 à 1980, producteur à France Musique de 1975 à 2008 (diffusion intégrale de l’œuvre d’Ellington « Tout Duke » et nombreuses séries thématiques), il a créé le « Jazz Club » en 1982 avec Jean Delmas, diffusé chaque semaine en direct. Claude Carrière a également réalisé de nombreuses rééditions phonographiques et albums thématiques. Il a présidé l’Académie du Jazz de 1993 à 2004 et la fédération Grands Formats jusqu’en 2011. Pianiste, il a publié deux  albums « Looking Back » et « For All We Know » (avec la jeune chanteuse Rebecca Cavanaugh). Officier des Arts et Lettres, président d’honneur de l’Académie du jazz, président de la Maison du Duke.

Comments are closed.