Les petites formations ellingtoniennes / part 2

Claude Carrière, 11-mar-2018 

Pendant la période dite « swing », plusieurs leaders de big bands, afin de varier leur programme en concert ou pour la danse et mettre en valeur leurs meilleurs solistes, avaient monté des petites formations. On pense notamment à Benny Goodman (trio, quartet et quintet) ou à Bob Crosby et ses « Bob Cats ». Ellington, comme à son habitude, n’agit pas comme ses collègues. C’est seulement pour l’enregistrement que l’on trouve des petits formats orchestraux et généralement sous le nom de ses solistes préférés. Sont ainsi mis en valeur Cootie Williams, Rex Stewart, Barney Bigard, Johnny Hodges. Et là encore, les chefs-d’œuvre sont au rendez-vous !

 

 

Claude Carrière a été journaliste à Jazz Hot de 1969 à 1980, producteur à France Musique de 1975 à 2008 (diffusion intégrale de l’œuvre d’Ellington « Tout Duke » et nombreuses séries thématiques), il a créé le « Jazz Club » en 1982 avec Jean Delmas, diffusé chaque semaine en direct. Claude Carrière a également réalisé de nombreuses rééditions phonographiques et albums thématiques. Il a présidé l’Académie du Jazz de 1993 à 2004 et la fédération Grands Formats jusqu’en 2011. Pianiste, il a publié deux  albums « Looking Back » et « For All We Know » (avec la jeune chanteuse Rebecca Cavanaugh). Officier des Arts et Lettres, président d’honneur de l’Académie du jazz, président de la Maison du Duke.

Comments are closed.